Historique...

João Luiz Pozzobon

père de famille et diacre, a commencé cette initiative au Brésil en 1950.
Aujourd'hui elle est répandue dans plus de 100 pays du monde.

Pendant 35 ans il portait - jour après jour - l'image de Marie qui pesait 11 kilos. Il faisait 140'000 kilomètres à pied pour apporter la Vierge dans les familles, les écoles, les hôpitaux et les prisons. Et il priait avec et pour eux.

L’origine de l’image de grâce

En 1915, quelques élèves du Père Kentenich, qui avaient fondé avec lui la première Congrégation mariale, cherchaient une image de la Vierge Marie pour leur chapelle. Un professeur leur donna une lithographie, copie d'un tableau peint par un peintre italien appelé Luigi Crosio. Les jeunes garçons n'aimaient pas trop cette image, mais Joseph Kentenich leur proposa de la garder, puisqu'elle leur avait été donnée. Depuis lors, cette image trône dans tous les sanctuaires de Schoenstatt.

L'image s'appelait à l'origine « Refugium peccatorum » - le Refuge des pécheurs. Cependant les étudiants de Schoenstatt ont découvert un titre auquel ils s'identifiaient plus par sa propre histoire :

Mater Ter Admirabilis, Mère trois fois Admirable.

Ce titre faisait référence à un haut lieu spirituel jésuite allemand, Ingolstadt, dont on trouve le nom au-dessus de l'image de Marie au sanctuaire originel. On peut l'interpréter de multiples manières, mais il nous rappelle entre autre que Marie est trois fois admirable parce qu'elle est Fille et Servante du Père, Mère du Sauveur et Temple de l'Esprit-Saint. Elle peut également être décrite comme trois fois admirable par sa foi, son amour et son espérance.

L'origine du titre « Mater Ter Admirabilis »

Père Rem de la congrégation mariale d'Ingolstadt (Allemagne) a demandé à la Vierge de lui indiquer sous quel titre elle voulait être invoquée en ce lieu, et il a eu l'inspiration un matin tandis qu'il chantait les litanies de Lorette (Mater Admirabilis - répété trois fois).
En 1916 on a commencé à vénérer l'image du sanctuaire de Schoenstatt sous ce titre.

Par la suite ce titre s'est expliqué dans une forme symbolique.
Ainsi, par exemple, on la nomme Trois fois Admirable comme
Mère de Dieu,
Mère du Rédempteur et
Mère des rachetés.

Gedruckt am 20.7.2017 / www.vierge-pelerine.ch

© 2017 vierge-pelerine.ch